Compostage ; quelques règles faciles pour débuter

Le Compost, facile et écologique!

Saviez-vous qu’en une année, les Canadiens produisent plus de 30 millions de tonnes de déchets ? (Statistique Canada) Bien entendu, avec tous les efforts déployés et les démarches de sensibilisation entreprises, ce chiffre est à la baisse. Par contre, ce n’est pas le temps de laisser tomber ! Au contraire, il faut pousser notre volonté encore plus loin et poser d’autres gestes pour préserver notre environnement.

Avez-vous déjà pensé au compost ? Tout d’abord, en quoi consiste cette pratique et à quoi sert-elle ? Le compostage est un procédé de transformation biologique des matières organiques qui peut diminuer considérablement les déchets enfouis habituellement dans le sol. Cet exercice est très simple et vous vous en servirez assurément pour nourrir vos plantes. Pour bien commencer, suivez ces quelques règles de base :

  1. Choisir un composteur > Trouver un composteur n’a rien de compliquer en 2016. Rendez-vous dans la quincaillerie la plus près de chez vous et ils auront sûrement quelque chose à vous proposer. Le plus important est d’y aller selon l’espace dont vous disposez dans votre jardin. Attention ! Même les gens en appartement peuvent composter, en plus petite quantité. L’important est d’avoir un petit bac à l’intérieur de la maison avec un couvercle afin d’y accumuler les déchets durant quelques jours pour ensuite aller les déverser dans un plus gros contenant à l’extérieur. Plusieurs propriétaires sont aussi d’accord pour fournir un bac brun à leur locataire !
  2. Quoi composter > Tout ce qui se mange ! Bon, pas tout à fait, il faut éviter les produits laitiers, la viande, le poisson et les os. À moins que vous ne vouliez des odeurs et beaucoup de verres, alors vous ferez plaisir aux ours et non pas à la terre. Pâtes, pelure de légumes, fruits, noyaux, coquilles d’œufs, etc. Cependant, il est primordial d’avoir plus de matières sèches qu’humides afin d’éviter les liquides nauséabonds. Équiterre recommande 1/3 mouillés (fruits et légumes) et 2/3 secs (pain, thé, coquilles, feuilles d’arbres séchées).
  3. Humidifié et oxygéné  > Afin d’accélérer le processus de transformation des matières organiques, il est important d’avoir un bac aéré et facile à mélanger (1 fois/semaine). De plus, avoir des trous un peu partout est un avantage puisque le drainage sera amélioré. Afin de bien commencer votre processus de compostage sans vous compliquer la vie, acheter un produit de démarrage dans un centre de jardinage (compost déjà en décomposition, terreau ou autre). Si vous suivez ces étapes, vous éviterez bien des odeurs désagréables.

Pour l’instant, essayez avec ces quelques étapes faciles. Sachez tout de même qu’il y a des procédés plus rapides incluant certains types de vers ou de végétaux. N’hésitez pas à poser des questions aux professionnels.

Pour finir, sachez que d’ici 2020, toutes les résidences de Saguenay auront un nouveau bac brun destiné au compostage. C’est le moment de vous y mettre et de tout de suite prendre de bonnes habitudes de consommation. Afin d’en connaître davantage, vous pouvez aussi contacter l’organisme à but non lucratif Eurêko. Ils se spécialisent dans l’action environnementale, ils peuvent être de très bons conseils.